Rabelais

Sa culture

Sa culture

 Le Jardin de la France

C’est aussi le jardin des lettres, on parle le « français le plus pur ». C’est le berceau à la fois du royaume de France et de la langue française. Parmi une pléiade de poètes et d’écrivains, on peut citer Rabelais et son immense Gargantua. Au prieuré Saint Cosme, à deux pas de Tours, Ronsard, le prince des poètes, écrivit ses plus beaux vers dont « Mignonne, allons voir si la rose… »

La littérature

L’académicien Néricault, dit Destouches, a été rendu célèbre par des maximes comme « les absents ont toujours tort » ou « chassez le naturel, il revient au galop ». Balzac, l’auteur de « la Comédie humaine » écrivait au sujet de sa chère Touraine : « Y renoncer serait pour moi la mort ». Anatole France et Georges Courteline se croisaient à Tours au XIXe siècle. Plus près de nous, le philosophe Henri Bergson, le sculpteur et peintre Alexander Calder, l’écrivain Jules Romains avaient fait de la Touraine leur terre d’adoption.

L’art

La Loire a été un extraordinaire sujet d’inspiration pour deux peintres : au XIXe siècle, William Turner, et au siècle dernier Olivier Debré dont une partie des œuvres sera bientôt accueillie dans le nouveau centre de création contemporaine Olivier Debré (CCCOD).