Place Plumereau à Tours

Tours, une histoire capitale

Tours, une histoire capitale

A voir : Le vieux Tours et son emblématique place Plumereau, l’imposante cathédrale Saint-Gatien, le pont Wilson illuminé le soir, le centre de congrès Vinci l’une des œuvres de Jean Nouvel, la nouvelle basilique Saint Martin qui renferme les précieuses reliques du saint, la place Jean-Jaurès et le jardin du musée des Beaux-arts.

 

Prévoir au minimum trois heures trajet compris.

 

Quelques repères historiques : Ville romaine importante avec l’un des plus vastes amphithéâtres de Gaule, Tours devient une cité de pèlerinage après la mort de Saint Martin et une halte obligée sur la route de Compostelle. Au début du deuxième millénaire, la ville se développe le long de la Loire navigable. Cinq rois de France, de Charles VII à Henri IV, résident à Tours (XVe et XVIe siècle) apportant richesse et rayonnement durant huit décennies. Elle décline ensuite jusqu’à la fin du XVIIIe siècle où elle renait grâce à une politique de grands travaux et un architecte d’exception : Victor Laloux. On lui doit l’Hotel de ville, la gare et la basilique. Malgré d’importantes destructions durant la Seconde guerre mondiale, les vieux quartiers de Tours et la cathédrale ont été préservés.